Texte à méditer :  Que tu lui donnes un crayon et l'enfant bâtit sa maison.  Claude NOUGARO
Faire un Don
Aidez-les,  les petits ruisseaux font les grandes rivières!

1 euro, 1 jour de nourriture

28 euros par mois,          le quotidien assuré

12 euros par mois,  l'école pour un enfant

 

N° de compte:
BE54 0016 3902 8497

attestations fiscales à partir de 2013
Projets
Activités
Agenda
Recherche



Nouvelles des Amis
Nouvelles

voyage juin 2016 - par Didier le 26/07/2016 @ 14:58

Compte rendu de mon séjour du mois de juillet 2016 en Haïti.

Les enfants sont en congé pour 2 mois. Ils sont en pleine forme.

Les résultats scolaires de juin furent dans l’ensemble satisfaisants. Vingt-deux enfants sur 26 en primaire ont réussi les examens de juin et passent d’année. Nous n’avons pas encore reçu les résultats des 4 enfants en secondaire car les points seront donnés fin juillet.

J’ai eu une réunion avec les 5 professeurs de primaire et le directeur qui fut très constructive. Les professeurs sont satisfaits de l’évolution des enfants de l’orphelinat et un peu moins des enfants de l’extérieur car ces derniers ont malheureusement moins de suivi pour les devoirs et leçons lorsqu’ils rentrent chez eux. Le directeur va organiser plusieurs réunions de parents pour essayer d’améliorer cela, il veut également pour la rentrée de septembre améliorer certaines choses au niveau des maternelles, de l’apprentissage de la langue française (en Haïti il y a deux langues officielles : français et créole) et du graphisme.

Le directeur va réorganiser cette année un voyage scolaire en février. L’année passée, les  enfants ont visité une entreprise de canne à sucre et un musée sur l’indépendance d’Haïti. Ce fut pour les enfants une journée extraordinaire et c’est pour cela que l’ASBL est prête à soutenir ce nouveau voyage scolaire.

Medjina, la première fille ayant terminé ses secondaires l’année passée, suit des études d’interprétariat et cela se passe très bien.

Cette année (juin 2016) son frère Course finit sa dernière année de secondaire. Nous avons discuté de son avenir et il voudrait devenir conducteur de gros camions. Il existe en Haïti des écoles qui donnent cette formation  et les futurs candidats sont quasi sûrs de trouver du travail. Nous allons nous renseigner mais nous attendons d’abord les résultats scolaires.

Etant donné que notre dernier contenair est arrivé 3 semaines avant mon séjour en Haïti, j’ai pu, avec l’aide de la directrice et des enfants, ouvrir et ranger toute les caisses de vêtements, draps, essuies, matériels scolaire, jeux, savons, etc… Encore un grand merci à tous les donateurs.

Chaque enfant a pu recevoir une nouvelle paire de chaussures grâce aux envois.

Avec l’aide des enfants nous avons nettoyé et rangé le bureau du directeur, qui contient les jeux et les livres et qui avait un peu souffert des travaux.

Dans ma valise cette fois-ci,  j’ai emmené foreuse, marteau, peinture et pinceau.                  Ainsi nous avons fixé un nouveau panier de basket dans la cour ce qui a provoqué de nombreuses et mémorables parties de basket, fixé correctement les toitures en tôles de la cuisine, réfectoire et classe de maternelle.

Notre dernier projet « reconstruction de l’école » a été terminé début juin. Pour rappel ce projet consistait dans un premier temps à consolider le bâtiment et ensuite à construire des cloisons en bois (une partie fixe et une autre amovible) pour créer 5 classes.

Les travaux ont été effectués par un ingénieur Haïtien et sont très bien faits.

Nous avons décidé de peindre en blanc l’intérieur des classes (mur et plafond) avec les enfants qui se sont amusés comme des fous (parfois plus de peinture sur eux que sur les murs) et les portes des classes en bleu. Nous avons accroché des panneaux en bois dans chaque classe que nous avons peint avec une peinture spéciale pour tableaux.

Enfin les classes ressemblent à de vraies classes.

Nous aimerions dans un proche avenir enduire les murs extérieurs et  les peindre également ce qui embellira l’orphelinat.

Par 40°, nous avons déblayé une quantité importante de gravier et de déchets de construction qui entravaient une partie de la cour, ainsi nous avons gagné un bel espace de jeux pour les enfants. Les garçons peuvent maintenant se dépenser à fond en jouant au football et au basket (nombreuses balles arrivées via le container) et les filles  se divertir à la corde à sauter et aux élastiques.

Dans l’école, une partie des cloisons qui délimitent les classes sont amovibles ce qui permet aux enfants de jouer à des jeux plus calmes (lego, dessins, puzzles, etc…) lorsqu’il fait très chaud.

Nous travaillons avec la directrice à trouver une solution pour pérenniser l’orphelinat et nous avons rencontré à cette fin un notaire et un avocat.

Cette année nous avons eu quelques problèmes en ce qui concerne le suivi médical des enfants. Nous avons rencontré et discuter avec 2 médecins Haïtiens qui ont un petit hôpital dans le quartier de Mariani et qui ont proposé de suivre les enfants. La proximité de cet hôpital par rapport à l’orphelinat est un plus. Nous devons encore discuter des modalités financières.

Le projet nourriture et potabilisation de l’eau continuent et fonctionnent toujours bien.

Nous rémunérons toujours 5 professeurs en primaire, le directeur, deux lessiveuses, une cuisinière et 2 éducateurs et Mme la directrice un professeur en maternelle et une ménagère.


voyage novembre 2015 - par Didier le 18/12/2015 @ 21:15

Nouvelles du voyage novembre 2015

 

Pour la première fois mon épouse a pu m’accompagner et ainsi se faire une idée plus précise de la vie en Haïti et à l’orphelinat et de l’avancement de nos projets.

Dans nos valises nous avons apporté pleins de cadeaux, lettres des parrains et marraines et également des sacs fabriqués main pour chaque enfant remplis de bonbons par une généreuse dame.

 

Les enfants sont en pleine forme. Pour l’instant ils vont toujours à l’école et auront congé pour Noël (même période qu’en Belgique).

 

Notre projet « électricité » qui consiste à rendre l’orphelinat autonome au niveau électricité est fini et fonctionne à merveille.

Nous avons installé 6 panneaux solaire de 250 watts sur une armature en fer surélevée pour les risques de vol, 6 batteries solaires gel 12 volt 230 AH, 1 inverter, régulateur et d’autres matériels électrique. Nous avons installé 21 point lumineux et 7 prises.

Plus d’infos et photos sur le site de l’asbl : http://www.sosenfantsdemariani.be dans la rubrique projets effectués.

 

Réunion avec le directeur et les professeurs de l’école. Depuis septembre il y a eu changement d’1 professeur. Nous rémunérons toujours 5 professeurs en primaire et le directeur et Mme Indurar (la directrice) prend en charge la rémunération du professeur en maternelle.

L’école a bien commencé mi-septembre et nous avons eu 60 inscriptions d’enfants venant de l’extérieur. L’école compte donc  85 enfants dont 25 enfants font partie de l’orphelinat.

Les enfants vont avoir des examens à la Noël.

Nous avons changé les 2 éducateurs qui viennent les après-midi pour faire les devoirs et leçons avec les enfants. Pour avoir moins de problème nous avons décidé d’engager 2 professeurs de l’école.

Depuis septembre 2015  un nouvel agencement des années scolaires a été fait en Haïti.

Les enfants vont durant 3 ans en kindergarden (maternelle) ensuite ils vont dans le premier cycle (1ère, 2ème et 3ème primaire), puis dans le 2ème cycle (4ème, 5ème et 6ème primaire), puis dans le 3ème cycle (7ème ,8ème et 9ème secondaire), puis 3ème secondaire, 2ème secondaire, rhéto et enfin philo.

Ils doivent passer des examens d’état en 4ème primaire, 9ème secondaire, 3ème, 2ème rhéto et philo.

Pour l’instant l’école de l’orphelinat regroupe les 3 classes de maternelle et les 6 premières années de primaire. Pour l’état la directrice devra dans un futur proche ouvrir des classes pour la 7ème, 8ème et 9ème secondaire.

Il y a 4 enfants de l’orphelinat qui vont en secondaire mais à l’extérieur de l’orphelinat.

En juin 2015, nous avons le premier enfant qui a terminé les secondaires ( Medjina) . Nous cherchons une école d’interprétariat pour elle.

 

En mars 2015 un programme d’hygiène avait été mis en place dans l’école pour donner des notions d’hygiène aux enfants. Ce programme est toujours en vigueur.

 

Le directeur envisage d’organiser une excursion en avril pour les enfants de l’école pour aller voir un musée et une usine de canne à sucre. Si cela se fait ce sera une grande première. Bien sûr l’asbl encourage cette idée et aidera à sa réalisation.

La production de chlore pour rendre l’eau potable via le système WATA fonctionne toujours bien. Grâce à l’apport d’électricité, la directrice peut maintenant elle-même produire le chlore.

La directrice a pris en main divers travaux. Ainsi elle a reconstruit un réfectoire et une salle pour la classe de maternelle. Je suis très content de cette initiative.

L’asbl aimerait aménager les 2 cours extérieures (refaire le béton, aménager les cours avec des jeux, peindre). Investir dans la récupération de l’eau de pluie. Repeindre tout l’orphelinat (intérieur et extérieur) pour rendre l’endroit plus propre et surtout plus accueillant.

Notre dernier grand projet dans la reconstruction est la construction de salles de classe. Au départ nous pensions construire des classes sur le bâtiment existant après l’avoir consolidé. Ce bâtiment est en grande partie consolidé (travaux effectués en 2015). En discutant avec la directrice nous penchons plus vers l’aménagement de classes dans l’espace que nous avons déjà dans ce bâtiment. Ainsi nous diminuons fortement le coût des travaux. Nous allons au cours de l’année 2016 demander des devis pour voir ce qui serait possible.

Le projet nourriture suit son cours. Au début nous achetions toute la nourriture en une seule fois et cela pour 1 mois et demi. Nous avions remarqué que les enfants recevaient très peu d’aliments frais.  Depuis 2015 nous avons décidé de donner une partie de cet argent à la directrice pour qu’elle puisse acheter plus régulièrement des fruits, légumes, viandes, etc… Ainsi les enfants reçoivent beaucoup plus de nourriture variées ce qui se ressent au point de vue de l’état physique des enfants.

Les enfants aiment beaucoup profiter de nos contacts pour jouer avec nous et aussi les aider dans leur travail scolaire.  Ils sont en majorité toujours curieux de découvrir du nouveau matériel …les livres de coloriage ont un immense succès pour tous les âges ! Les jeux de société les attirent aussi mais la gestion des règles et l’apprentissage du « tour à tour » n’est pas aisé, d’autant plus qu’ils ne sont pas confrontés souvent à ce matériel. Le panier de basket est tout le temps utilisé….le mikado géant a aussi bien fait rire les enfants.   Prendre du temps pour feuilleter un livre ensemble, découvrir les suites logiques ou les calculs via des jeux, lire une histoire…Des moments rares pour eux et dont nous avons pu profiter ensemble.  Beaucoup de sourires et peu de disputes malgré leur impatience.

Nous avons pris des moments pour réfléchir aux meilleures manières de donner accès plus souvent aux jeux pour les enfants, dans un cadre surveillé et structurant pour eux mais la solution n’est pas encore trouvée.  C’est aussi la raison pour laquelle il nous semble important d’aménager des jeux extérieurs moins sujets aux détériorations et qui peuvent être utilisés avec un minimum de surveillance.


voyage mars 2015 - par Didier le 17/03/2015 @ 20:39



Voyage mars 2015 Haïti

 

Dimanche 1 mars, je suis enfin de retour à Port-au-Prince.

Les enfants sont en pleine forme. Distribution des cadeaux, des lettres des parrains et marraines, chocolats et bonbons (ils adorent !!!).

Réunion avec le directeur et les professeurs de l’école. Je suis positivement étonné de l’implication des acteurs dans l’organisation et l’évolution de l’école. J’apprends avec joie que 60 enfants de l’extérieur de l’orphelinat se sont inscrits pour la rentrée 2014-2015. L’école compte donc 85 enfants dont 25 font partie de l’orphelinat.  Grâce à ces inscriptions supplémentaires, la directrice de l’orphelinat peut compter sur une rentrée d’argent de 1500 dollars US pour l’année. Ceci lui permettra d’investir plus facilement en nourriture et médicaments entre autres.

Nous avons décidé avec la directrice de l’orphelinat, le directeur de l’école et les professeurs de travailler les notions d’hygiène durant les heures de cours (comment se laver les mains, les dents, comment employer convenablement les wc, etc…), pour les sensibiliser à une meilleure hygiène quotidienne.

Nous avons également décidé d’insister auprès des professeurs pour que la langue française soit exclusivement employée durant les cours.

Nous avons organisé une réunion dans l’école avec les parents des élèves qui viennent de l’extérieur. Plus ou moins la moitié des parents étaient présents ce qui est encourageant. J’ai pu leur expliquer le but de notre action et ainsi éclaircir certaines questions concernant ma présence dans l’orphelinat. Je pense que c’est un bon départ pour que l’orphelinat soit mieux perçu par les gens du quartier car le fait qu’un « blanc » vienne aider suscite des jalousies.

Par la suite nous aimerions renouveler cela  auprès de tout le quartier.

Il y a quelque temps, je vous ai parlé de l’installation d’un système (mini Wata) pour produire du chlore et rendre l’eau potable. Jusqu’à présent, la production de chlore était perturbée par les fréquentes coupures d’électricité.  J’ai reçu avant mon départ de la société Antenna Suisse (qui nous a fourni le mini wata) un nouveau système qui reprend le mini Wata mais qui inclut un panneau solaire et une batterie. Grâce à ce nouveau système nous sommes indépendants du réseau électrique et nous pouvons produire le chlore n’importe quand et sans interruption. Nous l’avons testé avec succès.

Comme vous le savez,  notre asbl aimerait mettre en place 2 gros projets :

Le projet électricité qui consisterait à installer des panneaux solaires et des batteries  pour que l’orphelinat soit autonome Actuellement,  l’orphelinat reçoit par jour au maximum  1 heure d’électricité. Garder des aliments au frais dans ces conditions est inconcevable.

C‘est pourquoi nous avons calculé les besoins de l’orphelinat et avec l’aide de personnes qualifiées et compétentes dans le domaine ici en Belgique et en Haïti, nous avons pu dimensionner le système. Nous avons déjà reçu un premier devis pour réinstaller ou plutôt installer correctement tout le circuit électrique  (prises, lampes,etc..) : 1315 dollars US. Nous attendons le reste du devis pour les panneaux et batterie.

D’autre part, nous poursuivons le projet construction de l’école.

Nous avons reçu un premier devis de  2 architectes haïtiens pour la construction de l’école, d’un réfectoire et d’une cuisine.

Nous sommes également en contact en Haïti avec un architecte de « Architecte sans frontière » qui nous aide également pour les plans et devis pour ce projet.

Avant de continuer à investir de plus grosses sommes pour l’orphelinat (construction de l’école), nous aimerions avoir la certitude que même si la directrice ne pouvait plus assumer la direction de l’orphelinat, il y aurait une continuité. C’est pourquoi nous lui avons demandé de régler ce problème de façon formelle et vis-à-vis de la loi et de réfléchir sur les ou la personne qui pourrait reprendre et continuer son œuvre.

Depuis juin 2014, la construction du bâtiment qui regroupe 3 wc et 3 douches est opérationnelle. Toutefois, j’ai remarqué que les habitudes restaient  et que les enfants continuaient malheureusement souvent à aller dans les anciennes toilettes ce qui provoque des problèmes d’hygiène.

Pour pallier à cela j’ai décidé avec l’accord de la directrice de détruire l’ancien bâtiment ce qui permet également de gagner de la place pour que les enfants puissent plus facilement jouer.

Depuis le tremblement de terre, la « cuisine » est protégée des intempéries et du soleil par une bâche qui depuis le temps ne ressemble plus vraiment à une bâche.

Pour améliorer cela nous avons construit un toit en tôle qui est provisoire bien entendu  (dans l’attente de la nouvelle cuisine) mais qui est bien résistant.

Nous avons, avec l’aide des enfants, inscrit les dates d’anniversaire de chaque enfant sur une grande feuille.  Le directeur pourra ainsi fêter les anniversaires au début des cours. En Haïti, on les fête également mais cela ne se fait pas encore dans l’orphelinat.

A côté de toutes ces réunions, j’ai passé beaucoup de temps avec les enfants. Nous avons fait de magnifiques et épiques matchs de football, de grands jeux de cache-cache, je me suis mis dans la peau d’un professeur pour les aider à faire leurs devoirs et leçons et j’ai même joué à la marelle.

Vivement octobre prochain.

 

Les photos sont disponibles sur le site

 

                        Didier Janssen

Article sur l'asbl dans le journal "Vers l'Avenir" brabant wallon. Date de l'article: samedi 28-12-13

Interview de l'asbl sur RTL info.be dans la rubrique "VOUS" (jeudi 16/1/2014)


dernières nouvelles voyage de didier - par Didier le 19/09/2011 @ 11:45

VOYAGE SEPTEMBRE 2014

Dimanche 21 septembre, 18h15 (1 heure du matin Belgique), 30°, arrivée à Port-au-Prince.

Après une nuit chaude et humide (saison des pluies oblige) nous partons pour l’orphelinat.

Les enfants sont en cours (rentré scolaire le 8 septembre). Je retrouve Mme Indurar (la directrice) qui m’explique tout ce qui s’est passé depuis mon dernier voyage en avril.

Il y a eu au mois de mai et juin une épidémie importante de chikungunya (maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés et qui provoque de la fièvre et des douleurs articulaires sévères). Tous les enfants ont été atteints mais grâce au médecin qui travaille en partenariat avec l’asbl ils ont été très vite pris en charge.

Après cet épisode viral, le médecin a fait plusieurs examens (prise de sang, d’urine, analyse de sel, etc..) pour refaire un bilan complet sur l’état de santé de chaque enfant. Il en résulte qu’il n’y a pas trop de problèmes, un manque de vitamines et chez certains, des problèmes intestinaux. Justement lors du dernier envoi de contenair nous avons pu envoyer une grosse quantité d’IMMUTIS qui intervient dans le renforcement des défenses immunitaires et  de la flore intestinale.

Les résultats scolaires sont dans l’ensemble satisfaisants. Tous les enfants de primaire ont réussi leur année et au niveau secondaire 3 enfants sur 5 ont également réussi.

La rentrée 2014-2015 s’est très bien passée. Tous les professeurs sont restés en place et ont bien voulu continuer à travailler dans l’école ce qui est important pour avoir une continuité dans l’enseignement.  Je rappelle que l’asbl grâce au projet » parrainage scolaire » a pu engager 5 professeurs (des vrais !!) l’année passée. De plus la directrice de l’orphelinat a eu l’inscription de 47 enfants de l’extérieur ce qui lui apporte une certaine rentrée pécuniaire et d’autre part cela montre que l’école commence à avoir une meilleur renommée ce qui nous encourage à continuer à investir dans l’école.

Mme Indurar me montre avec grande satisfaction le bâtiment qui regroupe 3 wc et 3 douches (que l’asbl avait commencé à construire en janvier 2014 et dont les photos se trouvent sur le site de l’asbl dans la rubrique « diaporama »). Je suis très satisfait du résultat. Le travail est soigné et ça fonctionne même très bien. Pour nous qui avons l’habitude de tourner au robinet sans réfléchir pour prendre une douche ou un bain, je peux vous dire que pour eux c’est quelque chose d’extraordinaire. C’est vraiment un plus pour la vie des enfants et surtout pour l’hygiène dans l’orphelinat.

J’ai pu me rendre compte que tout ce que nous avons envoyé en mai par contenair est bien arrivé à l’orphelinat. Il ne reste plus qu’à ranger ; surtout le matériel scolaire. C’est pourquoi, nous avons demandé à un menuisier sur place qui avait déjà travaillé pour nous en fabriquant des tables, bancs, étagères, portes, de fabriquer une deuxième grande étagère.

Les enfants sont en pleines forme. Ils jouent, s’amusent, se disputent comme tous les enfants. Leurs sourires me poussent à continuer l’aventure avec eux que nous avons commencé il y a 3 ans et demi déjà.

J’ai eu une réunion avec les membres de l’association (FED) qui a été fondée il y a 2 ans pour aider la directrice au niveau administratif et surtout pour être en ordre au niveau de la reconnaissance de l’orphelinat par rapport au ministère social et de l’école par rapport au ministère de l’éducation. Même si l’orphelinat n’a aucune aide de l’état,  il doit malgré tout être reconnu ce qui me paraît normal et ce qui apporte une certaine clarté.

Nous avons eu également une réunion très constructive avec les professeurs.

Pour l’école nous avons décidé avec Mme Indurar d’engager un directeur qui s’occuperait exclusivement de la gestion de l’école aussi bien administrative que pédagogique. Ainsi Mme la directrice pourra être encore plus disponible pour gérer l’orphelinat uniquement. Après avoir rencontré 3 personnes nous avons décidé d’engager Mr Monchery Jean-Athy , certificat de Bac 1 et 2 plus une formation universitaire en science de l’éducation. Il a travaillé 5 ans en tant que professeur dans le secondaire et 3 ans comme directeur.

Nous avons également changé les 2 personnes qui s’occupent des enfants les après-midi pour les devoirs, leçons et les ateliers récréatifs.

Comme j’en ai déjà parlé dans d’autres courriers, le problème de l’électricité en Haïti et en particulier dans certains quartiers très défavorisés est un véritable problème car il y a énormément de coupures durant la journée (en moyenne 2 à 3 heures d’électricité opérationnel par jour). L’asbl a comme projet de trouver un système qui rendrait l’orphelinat autonome. Pour ce faire, nous sommes allés  voir plusieurs entreprises qui vendent des panneaux solaires et batteries et qui les placent. Nous avons reçu 3 devis pour une installation complète. Il ne reste plus qu’à trouver l’argent.

En ce qui concerne le projet « construction », nous aimerions passer à la deuxième phase qui concerne la reconstruction de l’école. Pour ce faire nous avons reçu un premier devis d’un ingénieur privé et nous attendons le devis d’une société technique d’architecture et d’ingénierie.

Les projets en cours sont toujours d’actualité et fonctionnent bien.  Rappel : achat de nourriture tous les mois et demi, achat d’eau 2x par mois pour remplir le tank pour les wc et douches et pour la consommation en eau de boisson, payement de 5 professeurs, 1 cuisinière, 2 lessiveuses, 2 éducateurs, visite régulière du médecin, visite une fois par an du dentiste, production de chlore pour rendre l’eau potable.

Bien sûr tous ces projets ont un coût et nous avons plus que jamais besoin de votre soutien pour continuer à rendre la vie de 30 enfants la meilleure possible.

 
Départ de notre 4ème contenair samedi 14 juin 2014. Grâce à vous tous nous envoyons 10 m3 de vêtements, chaussures,draps, jeux, livres, matériel scolaire, cahiers, médicaments, produit d'hygiène...

container2014.jpg

VOYAGE AVRIL 2014

Vendredi 11 avril, 13h30  Haïti (6h30 en Belgique), 35° arrivé à Port-au-Prince.
 

Mme Mona et Mr Fritz sont là comme toujours pour m’accueillir.
 

Samedi, après une nuit chaude, très chaude, trop chaude départ pour l’orphelinat.
 

Retrouvailles toujours aussi chaleureuses avec les enfants. Ils sont en pleine forme. Je reçois plein de dessins qu’ils avaient préparés pour moi. C’est génial. Comme en Belgique, ce sont les vacances de Pâques en Haïti. Mme Indurar (la directrice) me montre les travaux que nous avons commencé mi-janvier. Le bâtiment est quasiment terminé et opérationnel, deux ouvriers sont occupés à carreler les douches et les WC. La directrice est très contente et moi également. Le travail est soigné et la construction est aux normes parasismiques. Enfin, ils auront un endroit propre.
 

J’ai rencontré l’ingénieur qui supervise les travaux et le plombier. Nous nous sommes mis d’accord sur la suite des travaux, c.-à-d. finir le placement des WC et douches, raccordement au tank d’eau (qui se trouvera sur le toit du bâtiment) et à la fosse septique, creusement et construction de 2 fosses septiques (une pour les WC et une autre pour les douches).  Nous avons décidé, pour ne pas gaspiller de l’eau inutilement, d’installer dans chaque douches et WC un robinet et un seau. Ainsi les enfants continueront de se laver avec une bassine et pour les toilettes, ils n’utiliseront pas la chasse mais verseront l’eau directement dans le WC.
 

Nous nous sommes renseignés pour le problème de l’électricité.  A Port-au-Prince  l’électricité n’est pas constante, il y a très souvent des coupures durant la journée et la nuit.  Elles sont tout à fait aléatoire,  vous pouvez avoir par exemple 2 heures d’électricité le matin et puis plus rien avant le soir.  Nous penchons pour l’instant plus pour un système de batteries qui pourraient se charger lorsqu’il y a du courant. Une autre solution serait l’emploi des panneaux solaires, mais c’est plus onéreux.  L’amélioration de ce problème  faciliterait la vie dans l’orphelinat (conservation des produits frais par exemple).
 

A la suite du tremblement de terre, la directrice a créé avec 4 autres Haïtiens une organisation pour l’aider à gérer l’orphelinat. J’ai pu enfin rencontrer ces personnes et discuter de l’avenir de l’orphelinat. Les discussions furent très enrichissantes et très positives.  Pour l’instant, l’orphelinat n’a pas d’autres aides extérieures que notre asbl. Une de ces personnes est un médecin Haïtien qui dirige un petit centre médical. Nous allons rentrer en contact avec un médecin généraliste et un dermatologue qu’elle connait et voir si on peut travailler ensemble.
 

Nous avons eu une réunion avec les professeurs.  En général, ils sont contents des enfants au niveau scolaire.  Les enfants progressent bien en français (meilleur orthographe et meilleur lecture) et en mathématique.  Nous aimerions améliorer la qualité du temps consacré aux enfants l’après-midi, surtout en ce qui concerne le suivi des devoirs.
 

Le projet scolaire est une priorité pour notre asbl.  C’est pourquoi nous avons comme projet avec l’accord de Mme Indurar, de trouver une personne compétente qui pourrait diriger uniquement l’école.  Mme Indurar (responsable de l’orphelinat)  gère actuellement toute seule l’orphelinat et l’école  et c’est beaucoup pour elle.  Nous pensons que si l’école progresse grâce à une meilleure gestion, ce sera positif pour les enfants de l’orphelinat mais également pour la vitrine de l’école à l’extérieur.  D’autres enfants du quartier pourront y venir (rentrée d’argent pour Mme et pour l’orphelinat) et bénéficier d’une scolarité correcte.
 

Les professeurs et les enfants m’ont fait une énorme surprise. Ils ont organisé un spectacle de danse, des sketchs et des déclamations.  C’était super.
 

Chaque fois que je retourne sur place je me rends compte que ce que nous avons débuté il y a 3 ans déjà porte ses fruits. Les enfants sont plein de vie et ne sont plus apathique comme au début. Mme Indurar m’a montré les travaux que les enfants font à l’école. Par rapport au début, l’évolution est spectaculaire.

Bientôt les dernières photos seront sur le site dans la rubrique « diaporama ».

 




voyage novembre 2013

Mardi 29 octobre, il est 15h00 (heure locale) il fait 38° et je débarque enfin à Port-au-Prince après un vol de 9h30.
Je suis impatient de retrouver Mme Mona et Mr Fritz qui viennent me chercher.
Rien n'a changé depuis mon dernier séjour, toujours autant de circulation, de monde dans les rues qui essaye de vivre.
Après 1 heure d'embouteillage j'arrive chez Mme Mona où je retrouve son fils Dave sa nièce Sheela et la fille Géraldine qu'elle a recueillie après le tremblement de terre. Pour une fois j'arrive dans la clarté et c'est beaucoup plus facile pour m'installer.
Le lendemain nous nous sommes rendus à l'orphelinat où j'ai retrouvé avec joie les enfants. Ils vont super bien.
J'ai donné les lettres que les parrains ou marraines leur avaient écrits. J'ai pu me rendre compte combien c'était important pour eux d'avoir des nouvelles de leurs parrains ou marraines. Ils m'ont posé beaucoup  de questions sur la vie en Belgique.
Nous avons eu une réunion très fructueuse avec les professeurs. Dans mes bagages j'ai amené beaucoup de matériel didactique qu'ils avaient demandé. Ils étaient très contents car ça les aidera a donner cours de façon plus performante.
Lors de la rentrée scolaire qui s'est déroulée le 1 octobre, Mme la directrice a eu 37 inscriptions  qui viennent de l'extérieur en plus des 22 inscrits de l'orphelinat en maternelle et primaire et 5 inscrits en secondaire. C'est une très bonne chose car ça lui permet d'avoir un apport financier supplémentaire qui lui permettra d'investir encore plus dans l'orphelinat et ça montre également que l'école commence à avoir une bonne image.
Elle a 6 classes, 5 en primaire et 1 en maternelle.
Grâce à notre projet "parrainage scolaire" tous les enfants de l'orphelinat ont notamment des cahiers et livres pour suivre les cours et Mme la directrice a pu faire confectionner des uniformes pour chacun. L'après midi, les enfants sont pris en charge durant 3 heures par 2 personnes qui supervisent leurs devoirs et leçons et qui élaborent des ateliers récréatifs.
Nous avons rencontré le dentiste qui avait cette année traité 11 enfants qui présentaient des problèmes dentaires. Notre collaboration va continuer et dans 6 mois tous les enfants vont être à nouveau dépistés.
Enfin, nous avons rencontré un médecin Haïtien Mme Madeleine Jean Baptiste (recommandé par un médecin belge) qui va suivre de façon régulière les enfants.
Nous sommes très satisfaits de cela car malheureusement les enfants ont encore beaucoup de problèmes de digestion, de fièvre, de manque de vitamines, etc...
En ce qui concerne notre projet "une brique pour l'avenir" nous avons de nouveau rencontré l'ingénieur qui nous avait élaboré les plans de la construction des sanitaires, des douches, de l'école,etc...
J'ai reçu le devis définitif pour la construction du bâtiment qui regrouperait 3 sanitaires et 3 douches. Nous allons analyser ce devis et voir si nous pouvons dans un très proche avenir commencer les travaux. Le prix des travaux s'élève à 13251 euros (ce montant reprend le prix de la construction, du creusement des fosses septiques, de la main d'oeuvre, de l'implantation du chantier et de la supervision).
Un des gros problèmes en Haïti et en particulier à l'orphelinat c'est la quasi inexistence de l'électricité. Il y a énormément de coupures durant la journée de façon tout à fait aléatoire et le soir l'orphelinat est quasi quotidiennement dans le noir, ce qui cause d'énormes problèmes.
Nous avons été voir plusieurs entreprises qui vendent des panneaux solaires avec des batteries. De plus un électricien est venu voir les besoins de l'orphelinat et va élaborer un devis.
Ce problème de l'électricité est un problème important car à part le fait que les enfants sont la majorité du temps dans le noir (problème de peur la nuit pour aller à la toilette par exemple) nous ne pouvons pas acheter pour plusieurs jours des fruits ou légumes (apport de vitamines) car avec la chaleur il est impossible de conserver des aliments frais.
Nous sommes en recherche de systèmes alternatifs (conservation dans le sol?)
Le problème de la potabilisation de l'eau est enfin réglé. Nous avons apporté le système Wata (produit du chlore) et nous l'avons mis en route avec succès. Désormais les enfants pourront boire de l'eau potable et la cuisinière pourra laver les aliments sans risque.
A côté de tous ces rendez vous, j'ai pu passer beaucoup de temps avec les enfants ce qui m'apporte toujours énormément de satisfaction et qui m'incite à continuer à m'investir pour eux.




Voici les dernières nouvelles de mon séjour en Haïti en mars 2013.
 

 

Les enfants sont en pleine forme. Lorsque je suis arrivé dans l’orphelinat, ils étaient en train de jouer. Les filles s’amusaient à coiffer des poupées, à jouer à la dinette et elles se racontaient et s’inventaient des histoires. Certains enfants jouaient avec des puzzles, d’autres au tennis, d’autres aux dominos (jeux très répandu en Haïti), aux osselets, un petit garçon avait créé une sorte de zoo avec toutes sortes d’animaux miniatures, etc… C’était super de les voir ainsi.
 

La cuisinière était très fière de me montrer le repas qu’elle avait préparé pour le midi (riz, haricots et harengs).
 

L’orphelinat est beaucoup plus propre et mieux rangé. La fosse que nous avons construite et qui recueille les eaux usagées fonctionne très bien, ce qui évite d’avoir de l’eau qui ruisselle dans l’orphelinat et dans la rue. La directrice a effectué quelques travaux. Elle a remonté les murs de l’enceinte de l’orphelinat pour dissuader les voleurs mais malgré cela, ils ont été visités et l’ordinateur de la directrice a été volé entre autre. Nous avons acheté des fils barbelés et Mr Fritz (collaborateur Haïtien) les a installés lundi 1 avril. Nous espérons que cela dissuadera enfin les voleurs. Elle a également construit un petit bâtiment pour mettre la classe des maternelles et pour permettre aux enfants de manger à l’ombre. La table et les bancs que nous avons achetés lors de mon séjour en septembre servent très bien. Malheureusement, la construction du bâtiment n’est pas des plus correcte (construction à l’haïtienne avec les moyens du bord) et nous avons décidé avec l’accord de la directrice de le démolir lorsque nous aurons construit la salle à manger et l’école.
 

Nous avons discuté avec les professeurs (5 professeurs) de l’évolution de l’école, des enfants et des besoins. Ils sont satisfaits en général des enfants mais ils se plaignent qu’ils ne font pas  ou du moins pas souvent leurs devoirs et leçons après l’école ce qui ralentit le programme scolaire. Il ne faut pas  oublier qu’en Haïti, et c’est le cas dans l’orphelinat, les enfants ont souvent un retard scolaire important… C’est pourquoi nous avons cherché et trouvé une personne qui vient toutes les après-midi encadrer les enfants au niveau scolaire et une autre personne qui s’occupe des enfants au niveau ludique. En primaire, les enfants n’ont pas d’examens sauf en 6ème primaire. Les professeurs font régulièrement des tests pour voir le niveau des enfants. Suite au test de Noël, un enfant est descendu de classe. Pour ceux qui sont en secondaire (5 enfants) et qui vont à l’école à l’extérieur de l’orphelinat cela se passe très bien. Ils ont tous bien travaillé à Noël.  Nous sommes contents de l’évolution de l’école, malgré certaines choses encore à améliorer.
 

Nous avons rencontré le docteur Mr Lebrun, dentiste Haïtien (a fait ses études et travaillé durant 25 ans en suisse) qui, depuis le tremblement de terre, a créé avec 2 autres dentistes haïtiens une association pour soigner les gens a des pris très très démocratiques (aller chez le dentiste en Haïti c’est du luxe !). Nous allons travailler en collaboration avec Mr Lebrun . Il propose de venir 1à 2 fois par an donner de l’information sur l’hygiène dentaire en général (comment se brosser les dents, au niveau nourriture ce qui est bon et moins bon pour les dents, etc…), faire un dépistage et soigner les enfants (détartrage, plombage…).
 

Nous aimerions commencer progressivement la construction ou la reconstruction de certaines choses dans l’orphelinat. C’est pourquoi nous avons pris contact avec un ingénieur de la construction qui est venu sur place pour prendre des mesures, voir au niveau renforcement de certaine partie de l’orphelinat et nous faire un plan et un devis pour la construction de nouvelle classe pour l’école (pour l’instant les enfants ont cours tous ensemble dans une même pièce pas très grande), d’un réfectoire, d’une cuisine , de 3 toilettes avec fosse et de 3 douches.
 

En ce qui concerne notre projet « potabilisation de l’eau » cela avance. Nous avons pris contact en Belgique avec la société Antenna suisse qui s’occupe notamment de la potabilisation de l’eau dans les pays en voie de développement. J’ai pu rencontrer un responsable de Antenna en Haïti qui m’a présenté et expliqué l’appareil WATA qui produit du chlore assez facilement et à un coût très faible. Nous devons encore tester cette méthode mais il y a beaucoup de chances que nous utilisions l’appareil Wata pour produire du chlore et rendre ainsi l’eau potable. Nous allons abandonner l’idée de forer un puits car trop coûteux et nous allons plutôt utiliser la citerne d’eau de pluie (40 m3) de l’orphelinat et ajouter des filtres et utiliser le chlore.
 

Notre premier projet, projet nourriture, se poursuit. Nous achetons toujours  la nourriture tous les mois et demi. Nous avons dû augmenter un petit peu car depuis le passage de l’ouragan « Sandy » les prix ont fortement augmenté.
 

En ce qui concerne le projet « parrainage scolaire » il reste 7 enfants sur les 28 qui n’ont pas encore de parrain ou marraine. Nous espérons  que pour la rentrée des classes 2013 tous les enfants en auront. Nous voyons que le lien qui se tisse entre les enfants et leur parrain ou marraine est important pour les enfants car lorsque je suis avec eux ils n’arrêtent pas de me poser des questions sur eux, sur notre mode de vie, etc…
 

Nous sommes très contents des personnes qui travaillent dans l’orphelinat (cuisinière, lessiveuse, femme de ménage). Elles font du très bon boulot.
 

Nous avons amené une panoplie de médicaments pour constituer une pharmacie avec des aspirines, anti-diarrhéiques, antihistaminiques, etc.… La directrice aimerait encore avoir des vitamines pour les enfants.
 

Au niveau de la sécurité à Port-au-Prince cela va mieux. Moins de tension mais la reconstruction n’est pas encore importante. Certaines choses se font, notamment le gouvernement essaie de restaurer les routes qui ont été laissées à l’abandon depuis des années, nettoyage des égouts, reconstruction et aménagement de l’aéroport, de la place du champ de mars (où se trouve le palais royal) et d’autres choses. Malheureusement, il y a toujours beaucoup de camps de fortune qui à la longue deviennent des petits bidonvilles et où les gens vivent dans une très grande précarité.
 

 

Didier Janssen
 

Nous débutons également un partenariat avec Mr kabore, qui a mis au point une technique peu couteuse et innovante d'auto-apprentissage de l'écriture pour les populations africaines.  Voici le lien de présentation de la méthode alphatec.  Nous sommes en recherche d'un éditeur pour développer ce produit à petit prix.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=8dgYN42aMJ8
http://www.scolibris.fr/fiche_projet_alphatec.html?PHPSESSID=3b329cf5dcd

 

Nouvelles de mon séjour en Haïti septembre 2012

Après un voyage toujours aussi long, j'ai retrouvé avec grand plaisir Mme Mona et Mr Fritz (collaborateurs) qui vont très bien. Après une bonne et chaude nuit, nous sommes allés à l'orphelinat "foyer des enfants de Dieu". Nous avons été accueillis chaleureusement par les enfants qui sont en pleine forme. J'ai remis à chaque enfant un kit scolaire pour la rentrée des classes qui se fera le 1 octobre. Chaque kit est constitué d' un cartable, plumier avec crayon, gomme, colle, ciseaux , une latte et 2 cahiers. Ce fut  un moment privilégié pour moi de les voir si heureux lorsqu'ils ont reçu leur cartable.    
                                                 
      Nous avons expliqué aux enfants et à Mme Indurar (directrice) notre projet 'parrainage scolaire". Lorsqu'ils ont compris que des personnes qui vivent loin de chez eux voulaient les aider et avoir une relation avec eux, j'ai reçu plein de dessins, plein de sourires.
Lorsque nous sommes retournés à l'orphelinat le lendemain une surprise m'attendait, les enfants étaient en train de jouer , de dessiner, de s'amuser tout simplement. C'est la première fois que je les vois heureux, comme peuvent l'être des enfants, des enfants qui rient et qui sont fiers de me montrer leurs dessins ou leur bricolage

Pour l'instant, ce sont des bénévoles qui travaillent dans l'orphelinat .
Ils font de leur mieux mais la régularité n'est pas de mise. Pour que l'encadrement des enfants soit  meilleur,  nous avons décidé d'engager  2 cuisinières, une lessiveuse, une femme de ménage, et une personne qui viendra tous les jours 3 heures pour faire des activités avec les enfants ( dessins, peinture, jeux divers, lecture...).
Un autre grand projet est de redémarrer correctement l'école qui se trouve pour les maternelles et primaires dans l'orphelinat et qui est reconnue par le ministère de l'éducation. Pour ce faire nous allons engager des professeurs pour avoir la certitude de l'efficacité des cours.


Partout en Haïti, les maisons sont souvent entourées de murs sur lesquels ils mettent des barbelés pour se protéger des voleurs. La directrice se plaint  souvent d'intrusions et de vols. Nous avons décidé d'acheter et de placer des barbelés en espérant dissuader les voleurs.
Nous avons fait creuser une fosse pour récolter les eaux usagées et nous avons acheté une table et 2 bancs pour que les enfants puissent s'asseoir lorsqu'ils mangent.

A côté de ces bonnes nouvelles, nous avons pris une décision très difficile et longuement réfléchie. L'orphelinat "la Famille" a des problèmes et en particulier le directeur, qui ne voulait plus assumer la charge de son orphelinat.  Cela faisait un moment que nous recevions des nouvelles qui n'étaient  pas très bonnes concernant la gestion de l'orphelinat. En discutant avec les responsables, nous avons décidé d'arrêter notre aide. Avant de prendre cette décision, nous avons tenu à être sûrs que les enfants pourraient retourner chez leurs parents ou dans leur famille. Il n'y a que 5 enfants qui n'ont plus personne et nous allons essayer de les replacer dans l'autre orphelinat.
Nous avançons à petit pas mais nous avançons et cela grâce à vous.



La cuvée "8h de tennis 2012" fut un vrai succès tant au point de vue du temps qu'au point de vue ambiance. Six équipes ont participé cette année (Hélécine, Beauvechain, Cure 1 et 2, Ixelles et l'ermitage) Comme l'année passée c'est l'équipe d'Hélécine qui a remporté le tournoi. Nous vous remercions de votre présence et en particulier Manu, Bruno, Isabelle, Daniel, Fred, Joëlle, Ines, Benoît, Pierre, Guy, Michel, Mylène, Jean Georges, Ghyslaine, Marianne , Marc, Fabian, Morgane et Malou pour leur aide précieuse. A l'année prochaine! Les photos sont disponibles dans la rubrique "diaporama".


Notre 2ème contenair de 10 m3 est arrivé mi août en Haïti.Nous avons envoyé beaucoup de matériel scolaire,des cartables, plumiers, des cahiers, du matériel didactique pour les écoles, beaucoup de vêtements,des chaussures, des livres, des jouets, des draps et essuies et encore du petit matériel.Merci à tous les donateurs.







Le ministère de la santé Haïtienne a lancé un programme de vaccination pour tous les enfants. Nous avons fait la demande et les enfants de l'orphelinat "La Famille" ont déjà été vaccinés et la semaine du 1 mai ce sera au tour des enfants du "Foyer des enfants de Dieu". Le vaccin est le PENTAVALENT qui couvre la diphtérie, coqueluche, tétanos, pneumonie et hépatite B.


 







Merci
Merci d'avance pour votre aide.
 Ils en ont besoin !

un tout grand merci à tous ceux qui ont déjà participé à notre action
ainsi que pour vos encouragements
Orphelinats
  • DéplierFermer Les enfants de Dieu

L'ASBL
Connexion...
 Liste des membres Membres : 35

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 5

Total visites Total visites: 143820  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Boîte à idées
Texte à méditer :  Que tu lui donnes un crayon et l'enfant bâtit sa maison.  Claude NOUGARO

Haut